La racialisation de l'économie

Publié le par hort

Lire en anglais http://horte.over-blog.fr/article-14923529.html


La racialisation de l'économie

Par Hort
Decembre 2007


Les trois secteurs de l’économie

 Le mois dernier, nous nous sommes intéressés au milieu des affaires. Nous avons constaté que  le secteur économique est divisé en trois types d'activités humaines. Ce mois-ci, je voudrais examiner le premier des trois : à savoir la production.

 

La production est le processus par lequel l'homme transforme les ressources naturelles en produits manufacturés et les distribuent aux consommateurs. Nous allons examiner plus particulièrement les trois étapes de la production. Pour ce faire commençons par décrire chaque secteur et sa fonction et puis, terminons avec une analyse en détail de la place que l’Afrique et ses peuples occupent dans le tableau global.

 

Dans leur deuxième ou troisième leçon, les étudiants en économie, commerce et en affaires, apprennent que l'économie est divisé en trois secteurs appelés le secteur primaire, secondaire et tertiaire.

 

A- Le secteur primaire :

 Ce secteur est la première étape dans le processus de production, car il permet d'extraire les matières premières (ressources naturelles) du sol. Par exemple, afin de boire une tasse de café en France, quelqu'un en Amérique latine ou en Afrique doit d'abord cueillir une fève de café d'un arbre. Sans le fève de café, vous ne pouvez pas avoir votre café. Pour écrire sur un bureau à l'école, il faut que à partir d’un arbre nous obtenions le bois. Sans l’arbre, nous ne pouvez pas fabriqué le bureau. Ce secteur est donc très important parce que nous ne pouvons rien fabriquer sur cette planète si les matières premières ne sont pas d’abord disponibles.

 

B- Le secteur secondaire:

 Maintenant que nous avons notre fève de café, vous ne pouvez toujours pas boire votre café. Cette fève de café est transposée (la fève extraite se retrouve) au secteur secondaire, où elle sera transformée. Le secteur secondaire est le lieu où les matières premières seront transformées en produits manufacturés. Le café devient ainsi ce que nous achetons dans les magasins.

 

C- Le secteur tertiaire:

 Maintenant que la fève a été transformée en café, ce dernier doit être mis à la disposition du consommateur. C'est le rôle du secteur tertiaire qui s’occupe de la distribution des biens manufacturés. Ce secteur est aussi appelé le secteur des services, car il implique de nombreuses activités afin de transporter/déplacer le produit de l'usine au consommateur.

 

Voila donc les différents secteurs de l'économie se complétant l'un l'autre et tous ont leurs importances. Notons toutefois, qu'aujourd'hui dans le monde et donc dans le monde occidental la prééminance dans les secteurs cités plus haut est accordée au secteur tertiaire. Mais sans la cueillte de cette fève de café, le second et le troisième secteurs n'existeraient tout simplement pas. (le secteur secondaire et le secteur tertiaire dépendent entièrement et totalement du premier) Aucun de nous ne serait en mesure de boire une tasse de café chaque matin.

 

  Bref retour sur l'idéologie:

 

En 1888, Ernest Renan, un « philosophe » français raciste, encore appelé « le père de la Nation française, a décrit les trois secteurs de l'économie mentionnée ci-dessus.

Par la décalaration suivante, il résume on ne peut plus clairement la vision du monde économique occidentale :

« La nature a fait une race d’ouvrier, c’est la race chinoise, une race de travailleur de la terre, c’est le negre, et une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. » 

   

Remarquons que les trois secteurs de l'économie sont ainsi racialisés :

                   Secteur primaire = Travail de la Terre et Extraction = Nègre

                   Secteur Secondaire = Production et Transformation = Chinois

                   Secteur Tertiare = Services et Création de la valour ajoutée = Europe (Blanc)

 

Même les étudiants en economie, en affaires ou encore dans de grandes écoles de commerce ont énormément de mal à percevoir cette racialisation de l'économie. Une racialisation de l'économie qui pourtant saute aux yeux.

 

La Racialisation de l'économie

 

clip image001Le secteur primaire, en bas, correspond donc, à la race noire qui n’est rien d'autres que "des travailleurs de la terre." Quant au secteur secondaire, au milieu de la pyramide, il correspond au peuple de l'Asie, qui, selon Ernest ReNan, est "la race d'ouvriers". Leur travail est de transformer les matières premières en produits finis.Et puis finalement, au sommet de la pyramide, le secteur tertiaire,  qui sans surprise correspond au peuple d'origine européenne à savoir cette "race de maîtres et des soldats." d’après les écrits et les pensées du père de la nation française. Ce secteur tertiaire est aussi appelé en économie "le secteur doux" parce qu'il est le plus facile et le plus lucratif des trois. La spéculation, le monde des assurances, les opérations de banque, les médias, la publicité, etcetera.

 

 

Pour comprendre comment les secteurs économiques ont été racialisés, il nous suffit d'étudier le passé. Depuis très longtemps, chaque société a toujours alloué différentes tâches à différents membres afin de fonctionner d'une manière ordonnée et efficace. Les sociologues ont appelé ce mécanisme, la division sociale du travail. Ainsi, dans les sociétés traditionnelles, il y avait des gens qui étaient spécialisés et responsables du secteur de la pêche, d'autres de  l'agriculture, du tissage, de la spiritualité (prêtres initatiques), de la santé de la communauté,  .... Les griots, par exemple, ont pour fonction première de rapporter les évènements historique d'un peuple mais aussi les généalogies de familles africaines par le chant. C’etaient des tâches hérités, par conséquent, si un homme était pêcheur, ses fils seraient aussi pêcheurs. Si quelqu'un était griot, les enfants seraient griots.

   

Origines « raciales » du système économique

    Cependant, ce système a changé environ 2000 ans lorsque les aryens (des blancs), ont envahi l'Inde et ont trouvé les Dravidiens, des peuples Africains, qui y vivaient. Après la conquête de l'Inde, la première chose que les aryens ont fait a été de créer une hiérarchie sociale et économique fondée sur la couleur de la peau. Cela n'a jamais été fait nulle part sur la planète avant, donc pour la première fois dans l'histoire, la partage du travail a été divisée par race et cette action a eu des conséquences dramatiques sur la planète depuis. Les Aryens se mettaient tout en haut de l'échelle socio-économique, ont attribué à eux-mêmes les meilleures tâches (les plus faciles et les plus lucratives), les tâches les plus difficiles réservées donc à la population noire. Voila comment le système des castes en Inde a commencé et c'est ce système qui a été répandu dans la planète entière.

  Bien que la peau de la plupart des Indiens se soient éclaircis avec l'apport d'éléments extérieurs et  des envahisseurs successifs, aujourd'hui, c’est toujours les Dalits (ou encore appelée « les Intouchables ») a peau sombre ou noire, qui continuent à occuper les emplois les plus difficiles et sont traités de la manière la plus inhumaine. En outre, la stigmatisation de l'homme « noir » associé à des travaux difficiles, au mépris et qui devient même intouchable pousse la classe moyenne, notamment les parents à vouloir un mari ou une femme à la peau claire, synonyme de succès, et de réussite sociale.

  Le blanchiment de la peau n'est pas l'apanage des Africains et Africaines. En Inde également, toutes sortes de moyens sont mise en oeuvre pour s'écarter le plus possible du « Noir ».  Lorsque j'ai visité le nord de l'Inde au début de cette année, le guide a très vite fait de remarquer que les Indiens ont des racines aryennes, cependant, il fut un temps où les Indiens avaient l'habitude de dire que leurs ancêtres sont venus de l'Éthiopie, ce qui indique tout simplement que l'Inde, comme l'Afrique, a connu plusieurs changements radicaux dans son histoire.

 

Reprenons un à un les secteurs de l'économie :

 

 1 La secteur primaire  (Secteur sans croissance/stagnation économique)

  

Lorsque les Européens ont conquis l'Afrique au 15e siècle et plus tard le reste du monde, ils ont tout simplement répandu le système des castes que leurs ancêtres aryens avaient introduit en Inde. Divisant la main-d'œuvre mondiale et en attribuant à chaque race une partie différente de l'économie. L'Afrique devait s’occuper du secteur le moins productif de l'économie, le secteur primaire.  Donc en Afrique, à l'époque de la traite transatlantique ou plutôt des razzias négrières,  peu importe la tâche affectée auparavant (gouverner, éduquer, pecher, chasser, chanter, ou encore soigner, ...) tous sont devenu esclaves et ont été réduits à travailler la terre. C'est la raison pour laquelle les 500 dernières années les Africains ont simplement extrait de leur sol leurs matières premières. C’est pourquoi  la monoculture définit par excellence les économies africaines (y compris aux Antilles).

 

Par exemple, la Martinique et la Dominique cultivent des bananes pour l'exportation, l'Afrique du Sud exporte la pépite d'or, et la Côte d'Ivoire exporte la fève qui fait le café, le Burkina Faso, le coton, ....etc. C'est ce qu'on appelle les cultures de rente.

 

Le système esclavagiste, comme vous pouvez le constater, n'a pas pris fin avec l'abolition de l'esclavage ou le colonialisme. En conséquence, les personnes d'ascendance africaine continuent de faire le même travail que leurs ancêtres réduits en esclavage faisaient il y a maintenant 500 ans. Les mineurs d'Afrique du Sud continuent d'extraire leurs pépites d'or et de diamants du sol et de les envoyer en Europe ou ailleurs pour être transformé.

 

L'Afrique n'est toujours pas autorisé à développer une base industrielle, un tissu industriel productif. Par conséquent, leurs richesses minières continuent à créer des emplois à l'occident et dans d'autres pays, mais bien sûr aucune retombées si ce n'est pauvreté et chômage en Afrique du Sud. La même situation est observable dans les îles Carïbeenes. La seule différence est que leurs ancêtres ont exporté du sucre et le tabac, tandis qu’aujourd'hui, ils exportent des bananes. Les Etats-Unis ont une particularité, et je vais expliquer pourquoi plus tard.

 

Repartir la main-d'oeuvre par race est tout simplement une stratégie pour faire en sorte que certains pays, et donc certaines races, puissent automatiquement augmenter leurs richesses et  croître, tandis que d'autres vont stagner voire même régresser. Sortir une pépite de la terre ou cueillir un fève, ou une banane d'un arbre ne produit pas de richesse et encore moins d'emploi à long terme. Pour produire de la richesse, l'Afrique du Sud devrait transformer sa richesse minérale en produits manufacturés (le secteur secondaire) et les distribuer au reste du monde (le secteur tertiaire) eux-mêmes et c'est exactement ce que l’on a interdit à l’Afrique.

 

La monoculture rend les économies africaines extraverties i.e tournés vers l'extérieur. Celle-ci devient donc fébrile, dépendantes et très vulnérables. Il suffit pour s'en rendre compte de prendre l'exemple du coton dont dépend plus de 10 millions d'ouest africains. Le changement du prix sur le marché mondial et les subventions dont bénéficie les agriculteurs européens et américains font que les paysans africains ne peuvent pas s'en sortir. Les prix sont décidés, vous vous en doutez dans le secteur tertiaire, et par conséquent décidés en défaveur des africains, le tout pour maintenir le système d'exploitation en place.

Même si les pays africains exportent davantage de cultures pour accroître les recettes, ils devront importer plus de produits manufacturés. En conséquence, les bénéfices tirées de l'exportation sont rendus à l'Occident par le biais des importations. C'est ce qu'on appelle la croissance sans développement. C'est un cercle vicieux, car au lieu de rendre leurs économies autonomes, ils finissent par devenir plus dépendants envers l'Occident pour survivre.

 

Lorsque l'on sait que le secteur primaire (à la base de la pyramide) alloué aux africains est un secteur stérile, qui ne créé aucune valeur ajoutée et par conséquent aucun emploi, il ne faut pas s'étonner de la condition misérable et miséreuse de notre continent.

 

2- Secteur secondaire (Croissance/secteur produire de la richesse)

 

Pendant l'esclavage, tandis que le travail des Africains était limité dans le secteur primaire, les Européens quant à eux évoluaient et se développaient dans les secteurs secondaires et tertiaires. Au moment où débute la colonisation en Asie, le secteur secondaire a été « transféré » même partiellement aux Asiatiques. Notons que pour ce faire, l’occident contourne intentionnellement l’Afrique pour investir dans les pays asiatiques. C'est la même chose que l'on observe aujourd'hui avec les délocalisations. Aucune usines automobiles, d'électroménagers, .... ne délocalisent en Afrique et ce, même si les coûts seraient moindres. On vend à l'Afrique des avions déjà entièrement montés alors que la Chine reçoit ses avions en pièces détachées et profitera ainsi du transfert des technologies.

Sans surprise, les Asiatiques fournissent aujourd'hui la plupart du textile (vêtements), des produits électroniques, .... Ce n'est pas parce que les asiatiques ont un gène à part qui  leur permet de  fabriquer de nombreux produits, comme certains veulent nous le faire croire.

 

Si la plupart de nos produits électroniques et nos textiles proviennent des pays d'Asie, c’est tout simplement parce que c'était la tâche que l'occident leur avait confiée. Ils ont su se spécialiser et devenir très efficace à en devenir même incontournable.

 

Les Africains ont également su se spécialiser dans l’extraction de minerais, de ressources naturelles et dans le travail de la terre, .... Seulement ces activités très éreintantes, (= fatiguantes)  du fait qu'elle ne pèse pas économiquement parlant, sont invisibles à nos yeux. Le problème est que nous sommes grossièrement sous-payés pour le travail que nous faisons parce que nous sommes horriblement exploités.

 

La visibilité du travail accompli est un point très important qu'il ne faut pas négliger. Parce qu'on ne voit pas le travail, on pense que celui-ci est inexistant. Certains pensent et écrivent sur une prétendue « fainéantise » des africains en oubliant que le travail des africains est la base même de ce système. Le système pyramidale repose sur l'exploitation et la domination de la race noire. Sans extraction du paysan burkinabé, sud-africains, tanzanien, .... il n'y aurait aucune spéculation possible à Wall Street.

 

L’adage africain américain qui dit que "les noirs doivent travailler double pour recevoir la moitié du salaire » est aujourd'hui un truisme. Dans le milieu du basket-ball par exemple, pour un noir et un blanc ayant le même niveau de  jeu, le blanc gagne 20 % de plus que le noir. De même en France, il suffit de prendre le Bus ou le Metro très tôt le matin pour se rendre compte du travail que font les africains en France, et plus largement dans les pays industrialisés. De quel se trouve la fainéantise ? Qui a besoin de qui pour son économie ?

 

3 - Le secteur tertiaire  (Secteur d’innovation et croissance)

 

Les Européens réservaient le secteur tertiaire pour eux-mêmes et c'est la raison pour laquelle les personnes d'ascendance européenne sont nombreuses dans les secteurs de la banque, des assurances, et la plupart des services liés à ce secteur aujourd'hui. C'est le secteur le plus lucratif et qui  génère d'énormes richesses. Nous ne devrions pas être surpris que Bill Gates soit l'homme le plus riche de la planète parce que la plupart des hommes riches proviennent de ce secteur.

 

En fait, c'est la principale raison pour laquelle les Africains sont exclus des secteurs secondaire et tertiaire de l'économie, car ces secteurs génèrent de la valeur ajoutée et l'Occident craint que si les Africains participent pleinement dans ces secteurs, ces derniers créeront à leur tour de la richesse.

 

Luttant pour sa survie, le système capitaliste maintient donc cette « Racialisation de l'Economie ». Une racialisation de l'économie qui entrainent des disparités de richesse entre les différentes races.

C'est par l'exploitation et la domination du secteur primaire et donc de la race noire que le système capitaliste continue de perdurer. Dans l'excellent ouvrage de Walter Rodney intitulé  «  Comment l'Europe a sous-développée l'Afrique »,  un chapitre décrit très bien comment les ressources de l'Afrique sont utilisées pour enrichir l'Occident et  d'appauvrir  l'Afrique chaque jour un peu plus. L'auteur montre comment les secteurs secondaires et tertiaires de l'économie, par de nombreux mécanismes dont l'effet multiplicateur crée beaucoup d'emplois en Occident, encourage l'innovation technologique, développe leur économie, et permet à leur société de croître.

 

Prenons l'exemple de l'Huile de Palme. Cette huile est importé par l'Occident en provenance d'Afrique. Celle-ci permet de fabriquer du savon, de la margarine, du lardon, de la glycérine, et du détergent ... Puis à travers l'innovation technologique, d'autres produits liés au savon comme le cosmétique, les teintures, le shampooing, les parfums, le dentifrice, ont été produits.  Les ouvriers de ces industries ont eu besoin des banques, des restaurants, des magasins pour acheter leurs alimentations, et des maisons pour vivre. ...Unilever, la société qui a importé l'huile de palme de l'Afrique, a fondé plus tard une usine pour fabriquer de la glace. Un seul produit, à savoir l'huile de palme, à donc multiplier ses effets en matières de créations d'emplois. C'est çà l'effet multiplicateur..

 

Les bénéfices tirés de l'exploitation initiale, la production et la transformation de l'huile de palme a permis de créer bon nombre d'industries et bon nombres de services corrélatifs (banques, magasins d'alimentation, maisons pour les ouvriers). Un seul produit de l'Afrique a crée on  ne sait combien d'emplois en Occident. Dans le même temps, aucun emploi n’a été créé dans le pays d'origine du produit. Même l'extraction brute du produit ne créé que des emplois dans le court terme dans le pays d'origine. Selon Walter Rodney, la seule chose qui reste quand les Sud-africains prennent leur or et diamants de la terre est un grand trou, mais grâce à l'effet multiplicateur leur matières premières et leur  minerais  produit de l'emploi et des milliards de dollars/euros chaque année pour des pays Occidentaux.

   

Récemment, les occidentaux  commencent à protester contre les délocalisations des emplois dans les pays comme l'Inde et la Chine, mais savent-ils combien d'emplois africains ont été délocalisés à l'Occident pendant des siècles ?  Les emplois créés dans les sociétés telles qu’Exxon Mobil, Total, Elf, EDF GDF, Shell, les fabricants d'or et de diamant à Anvers, les sociétés en Europe qui impriment les billets de banque, de loterie, les passeports, les livres (que les africains lisent), sont tous des emplois qui appartiennent aux Africains. En venant travailler en Europe, les africains ne profitent pas simplement des emplois qui auraient dû être créé chez eux ?


 Le reste de l'article est a corrigé en français

Conséquences pour les populations africaines

Ce système esclavagiste qui n'a jamais été modifiée, continue à avoir des conséquences dramatiques sur la vie des peuples d’origine africaine dans le monde. Par exemple, depuis la fin de l'esclavage, les peuples africains sont devenus la population migratoire de la planète, mais avez vous déjà demandé pourquoi? En leur limitant au secteur primaire qui ne produit pas de richesse, les Africains sont contraints  d’émigrer autour de la planète à la recherche d’emplois. Par conséquent, ils restent constamment mobiles et ainsi l'Occident est assuré qu'ils ne créeront pas de richesse et ainsi ne poseront aucune menace au système capitaliste. En fait, l'idée est de les envoyer partout sur la planète pour exécuter des tâches dans le secteur primaire. Ainsi, quand le Panama a eu besoin des gens pour construire le canal on  a envoyé des noirs  pour faire le travail. Quand l'Europe a eu besoin dans les années cinquante des travailleurs pour ses usines et ses hôpitaux on a fait venir des Africains et des antillais. Beaucoup de femmes africaines travaillent dans le Moyen-Orient comme domestiques aujourd'hui parce que c'est là ou on a besoin de leur service. Le scandale actuel en France où une organisation humanitaire appelée L'Arche de Noé ont tenté d’enlever 103 enfants Tchadien est arrivé parce que des familles françaises veulent adopter des enfants  Le gouvernement français a fait la même chose aux enfants de l'île de Réunion il y a plusieurs années quand ils ont eu besoin de repeupler les zones rurales en France. Nous sommes déjà familiers avec la situation des ‘enfants aborigènes volées' de l'Australie, sans oublier le plus grand kidnapping d'enfants de l'histoire, nos ancêtres, qui ont été brutalement déracinés de leurs communautés et envoyé à la Diaspora parce que l'Europe a eu besoin de main d'oeuvre dans ses plantations.

 

(Les partisans des ravisseurs au Tchad insistent, tout comme leurs ancêtres 500 ans plus tôt quand ils ont kidnappé les enfants d'Afrique, que l'Arche de Noé etait en Afrique "pour faire du bien." Donc, ce comportement n'est pas nouveau. Puisque nous savons que l'Occident a un sens très pervers de "faire du bien", quelles mesures les pays africains entendent prendre pour protéger nos enfants pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus à l'avenir? C'est la question à laquelle nous devrions exiger une réponse. En effet, au lieu de réagir aux événements lorsqu'ils se produisent, la communauté africaine doit adopter une approche plus proactive afin de considérablement réduire ou de prévenir de telles situations.)

 

Qu'est-ce que la prostitution en République dominicaine, ou la pédophilie grandissante ou le tourisme sexuel des femmes en Afrique ont en commun avec l'économie? Ils font aussi partie du secteur primaire, car si d'une part, les africains doivent extraire les matières premières de la terre, de l'autre, nous sommes aussi la premier matière première du monde, par conséquent,  le peuple africain doit être facilement accessible à n’importe quel pervers de n’importe ou sur la planète. Pendant l'esclavage, la femme noire si vous vous souvenez, travaillait toute la journée dans les champs à  cueillir le coton ( extraire le produit de base) et la nuit le maître l'a violée dans son lit (elle est devenue le produit de base). Également, quand les grands groupes pharmaceutiques ont besoin des cobayes pour leurs médicaments, ils vont en Afrique. C'est pourquoi il y en a tant là bas.

 

Tout cela pour signaler que les situations décrites au dessus ne sont pas isolés, mais sont liés, parce que comme les ouvriers majoritaires du secteur primaire,  « la race de travailleurs de la terre » doit toujours rester mobiles afin de pouvoir être envoyé où et quand c’est nécessaire, et de les rend plus accessible à quiconque a besoin de leurs services. Mais le but ultime est de faire en sorte que les Africains ne sont jamais en mesure de rivaliser avec les Blancs, car nous les surpassons chaque fois que les deux races sont en concurrence sur un pied d'égalité et ils finissent par sentir humilié, inférieur et incompétents. Donc, pour empêcher que leur pire cauchemar ne devienne réalité, les Africains ont été contraint au secteur de l'économie qui assure qu'ils soient sous-payé et maintenu dans la pauvreté pour toujours.

 

La raison que l'Europe rejette maintenant des migrants africains est simplement parce qu'ils n'ont pas besoin des services d'un grand nombre d'Africains en ce moment. C'est pourquoi M. Hortefeux, le ministre d'immigration cherche à expulser ce qui ne sont pas en règle et pourquoi M. Sarkozy a introduit l'idée "d'une immigration choisit". L'immigration choisit ne veut pas dire arrêter l'immigration de l'Afrique, mais de réduire l'écoulement parce qu'il y a un impératif économique qui demande moins d’africains en Europe, mais si l'économie européenne connaît un boom demain et ils ont besoin d'un plus grand nombre d'ouvriers dans le secteur primaire, croyez moi, les Africains n'auront aucun problème à revenir en Europe de nouveau. Ceci est dû à la segmentation raciale dans le système économique qui a verrouillé des Africains dans le secteur primaire, et qui permet à l'Occident  d’abord, de réduire ou augmenter leur mobilité à volonté., En même temps il leur donne une puissance formidable pour contrôler la situation économique du peuple africain dans le monde entier.

 

En fait, c’etait justement la raison que les africains américains ont été chassés du sud des Etats-Unis. Après l'abolition de l'esclavage, ils avaient commencé à posséder la terre, et les américains blancs ont été pris de panique, puisque cela aurait bouleversé la division racial du travail dans le système économique.  Comme propriétaires les africains americains auraient été capables de créer de la richesse et par conséquent auraient été en mesure de rivaliser avec les Blancs. Pendant la période de la « Reconstruction » et de « Wall Street Noir » les africains américains avaient fait de grand progrès. Cela à engendre une grande crainte parmi la population blanche, qui ont décidé d’y mettre fin en les chassant de leur terre et en les envoyant dans les villes pour les rendre mobiles. En conséquence, la plupart des africains américains vivent aujourd'hui dans les grandes villes américains où on ne leur permet pas de créer de la richesse, mais doivent travailler pour d’autres groupes. C'est la même raison pourquoi on ne leur a pas donné leur "40 hectares et un mulet" et pourquoi l'Occident hésite tant à payer des réparations aux africains, aujourd'hui puisque cela signifie qu'ils créeront de la richesse. Voir des africains avec de la richesse est la plus grande peur des occidentaux puisque cela améliorera considérablement leurs situations financières et mettra fin au système capitalisme.

 

Pour s'assurer que la richesse ne tombe pas dans les mains des Africains à la fin de la colonisation, les Européens ont simplement mis d’autres races à contrôler l’économie africaine. Ainsi, les Indiens et les peuples du Moyen-Orient qui possèdent les entreprises partout en Afrique aujourd'hui, ont été mis là délibérément pour éviter que la richesses tombent entre les mains des autochtones. Comme il y avait déjà des colons dans les Caraïbes, il n'a pas eu de changement majeur. En conséquence, les populations africaines sont majoritairement pauvres et vivent dans les pires conditions imaginables partout sur la planète. En outre, d'autres personnes contrôle leur économie

 

Cette obsession de la part de l'Occident d'exclure les populations africaines des secteurs de l'économie produisant de la richesse s'explique par le fait que l'esclavage, le capitalisme ou son nouveau nom aujourd'hui la mondialisation, est une système impitoyable où une minorité de gens mènent un style de vie extrêmement extravagante et luxueux uniquement parce qu'il y a des millions d'autres qui travaillent pour eux gratuitement ou reçoivent des salaires de misères, ou sont très mal payés.

 

Depuis  l’esclavage ce n’est que les africains qui font tout le travail, pendant que l'Occident mène une vie de luxe et aujourd’hui ils sont devenus si habitués à ce style de vie qu'ils ne sont pas disposés à y renoncer. C’est grâce à ‘la race de travailleurs de la terre’ que le capitalisme se maintient en place. Donc voir le peuple africain en mesure de créer de la richesse est leur plus grande crainte, car elle mettra fin à leur mode de vie. Chaque fois que l’occident parle de l’écart grandissant entre 'pays riches et pays pauvres' c'est de ce système dont il s’agit, mais il n’évoque jamais ce qui provoque cette grande différence. Maintenant vous savez que c’est du a cette segmentation raciale dans le système économique mondiale qui continue d’empêcher les peuples d’origine africaine de créer de  la richesse. M. Mitterrand se trompait. Ce n’est pas la France qui devrait refuser de porter la misère du monde sur ses épaules, c'est l'Afrique.

 

Les Blancs aussi se déplacent autour de la planète, mais pas en si grand nombre et seulement pour des emplois bien rémunérés. En général ils travaillent comme consultants, gestionnaires, dans le pétrole, des ingénieurs, etc., (secteur tertiaire) Dans tous les cas, ils sont rares à travailler dans le secteur primaire. Ce n'est pas un accident, mais cela fait partie d'une stratégie soigneusement orchestrée pour empêcher la richesse de tomber entre les mains des peuples africains et de faire en sorte que la ségrégation raciale dans la système économique, qu’ils ont mis en place reste intacte, et c'est une des raisons qu’il n'y a pas un réel intérêt d’améliorer l'éducation, la santé ou les conditions déplorable de vie de la majorité des populations africaines dans le monde. Malheureusement, la plupart de notre communauté ne sont même pas conscients de tout cela parce qu'ils sont tenu dans l’ignorance la plus total, mais si l'on veut changer le système capitaliste, nous devons savoir exactement comment le système fonctionne.

 

Une autre conséquence de la division raciale du travail est qu'il encourage la stagnation technologique et la régression en Afrique. Pourriez-vous croire qu'aucun pays en Afrique Sub-Saharien, n'a pas un métro encore ? Il est difficile d'imaginer que les villes africaines avec plus de 10 millions de personnes n’ont toujours pas mis en place un bon système de transport urbain. Quand j'étais plus jeune, on m'a dit que l'occident allait 'transférer la technologie' en Afrique. Aujourd'hui j’ai compris que c’etait du propagande. S'ils y font, ils n'auraient plus d'emplois en Afrique à construire des routes, des aéroports,  des systèmes de téléphone ou d'énergie, et ils ne pouvaient plus exploiter nos  ressources comme ils le font aujourd’hui. Par conséquence, les inventeurs africains, des chercheurs, les entrepreneurs, etcetera, ne sont pas encouragés ou soutenus et doivent souvent quitter leur patrie et émigrer à l'Occident (deviennent des migrants) pour que leurs compétence puissent être utilisées au profit des entreprises Occidentales. Le dernier tendance à l'Occident est de parler du' développement durable,' une autre expression dénuée de sens.

 

Chaque fois que j'entend parler d'un accident d'avion au Nigeria ou le Congo, je ne peux pas m’empêcher de penser aux deux inventeurs africains que j'ai rencontrés 4 ans auparavant lors d'une conférence à Paris, qui ont inventé un " avion des ailes battantes". Bien qu'ils aient reçu de nombreux éloges de l'industrie de l'aviation pour leur invention, ils sont encore incapables d'obtenir un soutien financier, car si l'Afrique produit ses propres avions cela menacera l'industrie aéronautique occidentale. Ainsi, l'Afrique doit continuer à acheter des avions d’occasion de l'Occident qui écrasent tout le temps tuant des centaines d’africains, au lieu de produire ses propres avions. Aujourd'hui, l'idée d’un avion battant dont beaucoup de gens pensaient c’etait un blague quand ils ont entendu parler pour la première fois, a été repris par des ingénieurs occidentaux maintenant et ils s’attribuent déjà la paternité de cette invention. Mais ces inventeurs ne sont pas uniques car il y a des centaines de génies africains dans la même situation. Ces dérives sont dues à la ségrégation du système économique qui étouffe l'innovation et la croissance en l'Afrique.

 

Enfin, la conséquence la plus désastreuses pour l'Afrique est sans doute les guerres perpétuelles menées partout dans la mère patrie. "Conflit ethnique" est un mot souvent utilisé par  l'Occident  pour décrire ces guerres. Ils ne nous disent jamais que ces guerres sont directement lies à la segmentation raciale du système économique qui exclut l’Afrique de la richesse. Le mineur qui extrait la pépite d'or de la terre en Afrique du Sud n'a pas d'emplois à donner à son fils. En conséquence, son fils a trois options pour gagner sa vie. Il peut se tourner vers la criminalité, quitter son  pays, ou essaie de contrôle les richesses minérales de l'Afrique qui sera exporté vers l'occident. Si nous comprenons cela, nous ne serions pas surpris quand on voit autant d'Africains qui essaient d'émigrer vers l'Europe. Ils suivent leurs ressources agricoles et minérales puisqu’ils savent que ça va créer des emplois en Europe. Egalement nous ne serons pas surpris par les nombreux groupes qui luttent pour le contrôle des minerais en 'Afrique, car c'est la principale source de revenus pour ceux qui veulent acquérir des richesses, mais n’ont pas d’autres moyens de le faire en vertu de système économique actuel.

  

Propagande occidentale, myopie africaine

Les causes principales de la pauvreté en Afrique d'aujourd'hui découle donc de cette division racial du travail dans le système économique et le continent restera appauvrir aussi longtemps que l'ensemble de son économie continue à dépendre uniquement sur le secteur primaire. Toutefois, l'Occident utilise stratégiquement la propagande pour écarter les africains loin des véritables causes de leur pauvreté et de misère. Leur stratégie a été tellement efficace que si vous demandez a 10 personnes d’origine africaine aujourd'hui  quel est le problème majeur en Afrique, au moins neuf sinon tous, répondra en blâmant "la corruption parmi les dirigeants africains" ou "les guerres ethniques entre les Africains". "Pas une seule répondra en mettant la responsabilité sur la divisions racial des travailleurs dans le système économique, qui a verrouillé l'Afrique dans le secteur qui ne produit pas de richesse.

 

En fait, le système économique sous lequel nous vivons aujourd'hui est le même qui a formé la colonne vertébrale d'esclavage. Les occidentaux ont simplement changé le nom pour confondre les africains et ils continuent à changer le nom assez souvent depuis et le commercialiser comme quelque chose relativement nouveau. Donc, on l'a appelé laissez faire, le capitalisme, l'industrialisation, même le communisme et le socialisme. Aujourd'hui, on l'appelé la mondialisation, demain, ils l'appelleront d'autre chose, mais quoi qu'ils l'appellent, c'est toujours le même vieux système socio-économique raciste d'antan sur lequel nos ancêtres ont péniblement travaillé, mais vous n'aurez certainement pas cette impression quand vous écoutez les gens quand ils parlant de la mondialisation aujourd'hui. Changer le nom  souvent, donne la fausse impression aux gens qu'un véritable changement s'opère dans notre monde quand c’est exactement le contraire. C'est pourquoi notre peuple continue à frapper leur tête contre une mur mais ne comprennent pas pourquoi. 

Cela m'a pris beaucoup de temps pour vraiment comprendre que l'économie mondiale a été racialement segmentée à cause d'une autre stratégie qu'ils utilisent. C’est a-dire parler du système économique comme simplement une compétition entre différents pays. Pourtant, si vous remplacez le mot ' pays' par le mot ‘race', vous comprendriez tout de suite que l'économie n'est pas une compétition entre différents pays, mais une compétition entre de différentes races et les africains ne dépenseront tant d'énergie a essayer d'être premier dans la mauvaise course. (Les Jeux Olympiques) En fait, c'est pourquoi ils nous laisse la première position dans les sports parce qu'ils savent qu'où il faut vraiment être en premier position, le monde économique, nous sommes en dernière position, sans aucun espoir d’occuper la premier place.


Ce système racialement hiérarchisé  a crée une souffrance énorme en Afrique au point où la pauvreté endémique, la famine et la sous-alimentation chronique sont maintenant devenus les caractéristiques permanentes de la société africaine. Voici  un extrait d'un article décrivant l'état de l'Afrique; mais pas un mot dans cet article pour expliquer pourquoi l'Afrique se trouve dans cet état.

 

« Nulle part l'intensité de privation humaine était plus intensément senti que dans la région africaine : beaucoup de pays continuent à être caractérisés par une pauvreté répandue, un niveaux de chômage très élevé et le sous-emploi, le manque d'accès aux besoins le plus nécessaires de la vie, telle que l’éducation, la Sécurité Sociale et accès à l'eau potable. L'Afrique continue aussi à être touché par des maladies majeures des conflits armés éternels et la lutte civile. L'infrastructure, le développement de ressource institutionnel et humain reste faible; les termes de commerce ne montraient pas l'amélioration significative; la part de l'Afrique dans le commerce mondial a baissé, tandis que ses recettes d'exportation de marchandises restent instables; le fardeau de dettes continue à être un obstacle pour le rétablissement économique »


Les médecins comme David Duesberg et Charles Geshekter qui contestent l'hypothèse du sida, pensent que la malnutrition chronique a affaibli le système immunitaire de nombreux africains et c'est ce que l'Occident appelle le sida en Afrique. Bien entendu, il est beaucoup plus facile d'inventer une soi disant virus que d'admettre que c'est la ségrégation raciale dans le système économique en place pour les 500 dernières années, qui est responsable de la mauvaise santé et la mort du peuple africain. Le système économique est l'un des moyens les plus efficaces que l'Occident utilise pour contrôler les populations africaines sur la planète, étant donné que de nombreux enfants africains meurent avant l'âge de cinq ans. En fait, l'Occident est en train de tuer les africains lentement par la faim et l'appelle le sida et à cause de notre ignorance nous les laissons faire. Ils disent que le sida attaque le système immunitaire de ses victimes. Bien entendu, si vous êtes affamé la première chose qui sera détruit c'est votre système immunitaire. Pourtant, au lieu d'aider les Africains à cultiver suffisamment de nourriture pour qu'elles puissent se nourrir convenablement et renforcer leur système immunitaire, la solution de l'Occident est de les traiter avec des médicaments puissants,  pour les tuer encore plus rapidement. Ce qui est stupéfiant est qu'ils n'ont aucun scrupule à donné aux femmes africaines enceintes des coquetel de drogues très dangereux, comme le AZT, cependant depuis l'incident de thalidomide, les femmes occidentaux sont rarement donné des médicaments pendant leur grossesse et si en cas d’urgence les médecins doivent les prescrivent des médicaments, ils sont tenu à respecter la principe de la précaution, ce qui n’est pas respecter quand ils s’agit des africaines. Les Africains dans leur ignorance s’est extasié lorsque Bill Gates a annoncé qu'il faisait un don de $9m pour aider à trouver un vaccin contre le sida. Croyez-vous sérieusement que Bill Clinton et Bill Gates, qui ont investi des millions de dollars dans la recherche sur le sida ne savent pas que le système économique est racialement ségrégé, et que l'Occident affame intentionnellement le peuple africain tout autour de la planète? Qu’est ce que M. Clinton, l'ancien président des Etats-Unis a-t-il fait pour changer cet état de choses quand il était au pouvoir? Il n'a rien fait.

  

En fait, fonder des associations caritatives ou d'être le porte-parole de certaines causes sociales est le chemin typique des agresseurs pour apaiser leur culpabilité. Dans les violences conjugales, le mari après avoir fait subir les pires atrocités à son épouse devient soudainement extrêmement doux avec elle jusqu'à ce que le prochain épisode de violence éclate. Des prêtres qui abusent des garçons et des filles du chœur ou des pédophiles qui visitent les pays en développement pour abuser des enfants de  6 et 7 ans sont souvent des citoyens honnêtes dans leurs communautés d’origines. Pendant l'esclavage, avant d'aller à l'église, le maître commis les pires atrocités sur ses esclaves, puis, est allé à l'église où il  faisait des dons généreuses pour aider les pauvres mais le sport de l'après-midi, etait soit le lynchage ou la viol d’une esclave rebelle ou leur déchirement en mille morceaux par des chiens qui ont été dresser exclusivement à manger de la chair humaine

 

Ce comportement schizophrène est très courante chez les capitalistes occidentales, parce que, tout en commettent les pires crimes, ceux qui abusent les autres aiment donner la fausse impression à leurs victimes qu'ils sont vraiment des individus philanthropes, humaines, et altruistes qui font de leur mieux pour aider leurs semblables. En conséquence, après leur mort leurs crimes sont souvent oubliés. Qui se souvient encore que Cecil Rhodes a commis le pire génocide au Zimbabwe et dans le sud de l'Afrique au 19e siècle? Certainement pas les étudiants boursiers de Rhodes  qui pensent qu’il etait un être, généreux, et humain en raison de sa fondation, ou que l'homme dont le nom est plus associé à la paix aujourd'hui, Alfred Nobel, était la même personne qui a inventé les explosifs, des produits diamétralement opposé à la paix. Les agresseurs sont donc très attachés à des organisations humanitaires et la promotion des causes sociales, car il s'agit simplement d'une stratégie visant à dissimuler leurs activités criminelles et leurs antécédents abusifs. Bill Gates, un homme d'affaires sans scrupules, est pleinement conscient que la création d'une fondation et mettre de l'argent dans la recherche du sida ne va réduire ni la pauvreté ni  améliorer les conditions déplorables des populations africaines. Il sait que c'est le système économique organisé par race, qui est responsable de leur situation, mais il sait également que la création d'une fondation veille à ce que la richesse reste aux mains de l'Occident et fournit des emplois pour les chercheurs et les scientifiques occidentaux. Comme je m'apprêtais à publier cet article, j'ai appris qu'un autre pilleur de l'Afrique, Jacques Chirac, l'ancien président de la France a décidé de fonder une organisation caritative pour promouvoir le "développement durable",  un mot très en vogue  à l'Occident  mais qui n’a aucun sens.

 

Aussi, dans ces relations violents, l'homme n'est jamais content de simplement frapper sa femme, il a besoin de briser ses os et de la voir réellement souffrir parce que les agresseurs sont aussi sadiques. L'Occident traite L'Afrique de la même manière. Nous avons vu que l'Afrique a été restreint au secteur de l'économie sans croissance depuis 500 années pour faire en sorte qu'elle reste appauvri en permanence. Toutefois, voyant les Africains dans la pauvreté n'est pas suffisante pour l'Occident, ils doivent voir les Africains dans la misère abjecte, Afin d'étre sur que cela se produit, ils empiètent intentionnellement et même dominent le secteur réservé aux africains. Alors que les Africains ne sont pas autorisées à entrer dans les secteurs secondaires ou tertiaires de l'économie, l'Occident s’autorisée à produire des produits agricoles bien que ce n'est pas son secteur. En agissant de la sorte, l'objectif est de détruire intentionnellement le secteur agricole en Afrique parce que l'Occident donne à ses agriculteurs des subventions que les Africains ne peuvent pas s'accorder à leurs agriculteurs. En conséquence, les Africains sont incapables de faire concurrence dans leur propre secteur, ce qui pousse l'Afrique davantage dans la misère. Les Africains sont donc privés de gagner leur vie, même dans leur propre secteur et doivent donc quémander de l’aide auprès de l'Occident tout le temps. L'objectif est de veiller à ce qu'ils restent affamer, mal nourrie, et à deux pas de aux frontières de la mort, tout comme nos ancêtres étaient à l'époque de l'esclavage. Si M. Bill Gates est si soucieux du bien-être des populations africaines, combien d'entreprises  a t il fonde en Afrique? Pas une seule. Vous savez maintenant pourquoi les médias occidentaux prennent autant de plaisir à nous dire tous les jours que les Africains vivent avec moins de un dollar par jour, et pourquoi les organisations humanitaires aiment nous montrer la misère sur les visages des enfants africains émaciés et affamés dans leurs campagnes publicitaires.

 

Dire que les Africains meurent du sida, et faire semblant de le combattre, l’occident croire que personne ne prendra la peine de regarder avec minutie leur système économique racialement segmenté qui exclut les Africains intentionnellement des secteurs de l'économie qui produisent de la richesse, et donc Les occidentaux ne seront pas tenu responsables pour les dommages causés par leur système en Afrique et au peuple africain tout autour du globe. En fait, l'origine de ce que l'on appelle le virus du SIDA a changé tant de fois, que je ne serais pas surpris si on dit demain qu'un extraterrestre à infecté la terre avec le virus afin de nous effacer de la planète, parce que quand on est dans la fiction, on peut modifier le scénario à volonté. Dans un premier temps, on nous a dit que le sida venait de comportement homosexuel, puis de singes Africains, puis d'un vaccin contre la polio au Congo et, récemment, des Haïtiens,  pourtant son origine économique, le plus plausible de tous, n’est tout simplement jamais posée.


La violence est aussi la raison pour laquelle il est si difficile d’extraire notre peuple de la religion et de l'église parce que dans un système capitaliste impitoyable et raciste, le rôle de l'Eglise est de les aider à accepter leur abus. Dans le monde des affaires, cela s’appelle « marcher a la carotte et au bâton » ou la théorie X. Marcher à la carotte et au bâton signifie simplement que les entreprises motivent les travailleurs à accepter des emplois désagréables et difficiles (le bâton) en leur offrant de  l'argent (la carotte). En d’autres termes, on nous inflige une punition suivie immédiatement par une récompense. Voila ce que M. Sarkozy veut dire quand il dit « travailler plus pour gagner plus ». La religion et les entreprises travaillent en tandem. Ainsi, les Africains qui sont terriblement maltraités et exploités tout autour de la planète tous les jours (le bâton) continuent à accepter leur mauvais traitements parce que à la fin de semaine, l'église leur promet de meilleures conditions de vie après la mort. (La carotte) L'église est particulièrement vicieuse au peuple africain. Il sait que notre peuple est les plus exploité et les plus mal payés de la planète. Toutefois, elle exige d'eux non pas 1% mais 10% de dîme afin d'accroître leurs souffrances et leur misère, ce qui force les africains à s’agripper encore plus à la religion et à l'église. C'est par cette alternance de punition récompense que notre peuple accepte d’autre abus. C’est un cercle vicieux. En conséquence, depuis l'époque de l'esclavage les peuples africains sont beaucoup plus tolérants de la violence à leur égard que toutes les autres races.

 

Professeur Walter Williams a dit que le judaïsme, le christianisme et l'islam sont des inventions très récents et je suis entièrement d'accord avec lui. Je sais que beaucoup de gens vont ont vexés parce qu'ils sont convaincus que l'histoire de la bible est un fait historique de longue date mais, la religion est simplement un outil que les occidentaux capitalistes ont inventé pour garder les pauvres de la planète qu’ils exploitent à l’outrance passif afin que le système capitaliste puisse fonctionner sans problème. Par ailleurs, les modèles utilisés pour écrire la Bible chrétienne étaient indo africains, mais ils ont utilisé Rome et le Moyen-Orient en toile de fond pour l’intrigue. Si vous lisez la bible correctement vous serez en mesure de repérer les sections où ils ont imité le système de caste de l’inde (souvent négative) et les anciens textes Égyptiens de l'Afrique (souvent positive). Ainsi, le Pr. Williams a mis le doigt sur quelque chose que les Africains doivent étudier plus profondément parce que je pense que sa théorie est beaucoup plus proche de la vérité que tous les autres, et peut-être la tablette égyptienne qu'ils utilisent pour authentifier le début des peuples Juifs n’est qu’une escroquerie. Le Professeur Manu Ampin a écrit un livre dans lequel il montre que les statues du couple égyptien Rahotep et Nofret sont des " faux statues créées par des conspirateurs modernes dans une tentative audacieuse de placer des leucodermes au milieu de la quatrième dynastie africaine de la famille royale". Alors, comment savoir qu’ils n’ont pas fait la même chose avec cette tablette égyptienne qui parle des juifs? 

La religion et l'église jouent donc un rôle stratégique dans le système capitaliste, car elles aident à maintenir la relation sado-masochiste entre l'agresseur et la victime, car ils agissent comme des palliatifs pour soulager la douleur des victimes de cette violence. La raison pour  laquelle il y a des nombreuses contradictions dans la Bible est car il y a une origine économique, et non pas spirituelle derrière l'invention du christianisme. Nous pouvons voir son lien économique, parce que les gens qui sont les plus exploitées sont souvent les plus religieux, alors que ceux qui souffrent le moins sont totalement indifférents à la religion, à l'exception de la droite religieuse, qui ont tout à perdre si les pauvres arrivent à se marient les deux, et confirme  que la religion agit en effet comme un palliatif (la carotte) pour les souffrances des masses exploitées. Je ne suis pas en train de faire un course de théologie car ce n'est pas le but de cette session, mais je voulais simplement souligner le lien économique que la religion et l'église ont avec le monde des affaires. Il est impératif que notre peuple comprend cela dans un premier temps, si nous voulons mettre un terme à la relation sado-masochiste entre le peuple africain et les occidentaux.

 

L'outil le plus puissant de l'Occident pour nous éloigner de la système économique raciste qui demeure intact après 500 ans, est de promouvoir l'idée que la mauvaise gouvernance et la corruption des dirigeants sont à l’origine des malheurs de l'Afrique et notre peuple ont entendu parler si longtemps qu'ils ont fini par le croire. Un blageur a meme offrir un montant annuel de l'argent au chef africain, qui est le moins corrompu. La plupart de nos gens dans leur ignorance ne comprend pas que la propagande est essentielle pour maintenir les divisions raciales dans le système économique. Des milliers de nos frères et sœurs meurent tous les jours par l'asphyxie économique que l'Occident a mis autour de notre cou et quand on voit notre peuple partout sur la planète dans la souffrance et dans des conditions indignes, tandis que d'autres races semblent faire d'énormes progrès, par pure fFrustration, nous cherchons des boucs émissaires à blâmer, et bien sûr les boucs émissaires les plus visibles que l'Occident mettent stratégiquement devant nos yeux sont les dirigeants africains, car ils ont le pouvoir politique. Mais ce n'est pas le pouvoir politique qui dirige un pays, c'est le pouvoir économique et c'est cà que les dirigeants africains n'ont pas. En fait, c’est des étrangers qui contrôlent les économies africaines et ils ne l’abandonneront pas sans combat. Demander à l'Afrique du Sud et le Zimbabwe pourquoi ils n'ont pas encore réussi à rendre des terres à leurs propriétaires légitimes ou obtenu des réparations des années après l'apartheid a pris fin. Desmond Tutu, l’architecte de la société mythique arc-en-ciel a dû même admettre il y a quelque temps, « qu’il ne pouvait pas comprendre pourquoi les Blancs sont si ingrats. », comme la plupart des personnes d'ascendance africaine, Il n’a pas du tout compris que la race et l'économie sont intimement liés. 

Que voulons-nous dire exactement quand nous parlons de la corruption en Afrique? Les conditions inhumaines que l’occident impose aux Africains afin de les garder dans la misère abjecte les obligent à tordre les règles pour survivre. Par conséquent, lorsque nous traversons des frontières en Afrique, il faut payer un supplément avant de pouvoir traverser, Ou nous avons à payer pour certains services administratifs avant qu’ils soient fait, etcetera et ce qui, évidemment, irrite les gens qui vivent dans les pays occidentaux, qui finissent par croire que les Africains sont des voleurs qui souffrent d'une faille morale. Toutefois, ce n'est pas parce que les Africains sont moralement faibles qu'ils se comportent comme ça, c'est parce que le système économique racialement segmenté engendre d'énormes difficultés en Afrique, et donc les oblige à se comporter de cette façon. Nous savons parfaitement bien qu'aucun être sur cette planète ne puisse vivre confortablement avec moins d'un dollar par jour. Ainsi, les Africains sont en fait d’accomplir un exploit extraordinaire, et à mon avis, témoigne de l'énorme capacité de résistance de notre peuple, qui arrive à bousculer les probabilités. Pendant l'esclavage, nos ancêtres étaient également maintenu en permanence affamées et sous-alimentées et ils ont du voler du maître aussi pour survivre. Si nos ancêtres pendant l'esclavage ne souffraient pas d'une faiblesse morale, comment osez nous reprocher aujourd'hui aux Africains qui continuent à vivre et à travailler dans les mêmes circonstances, d'être moralement faibles? Contrairement à de nombreux Africains de la diaspora, je ne suis pas un visiteur de distance de l'Afrique et donc j'ai pu constater l’énorme souffrance de notre peuple de près et je peux vous dire qu'ils font de miracles pour gagner leur vie. Les Africains travaillent 24/7/52, en d'autres termes, 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 52 semaines par an. Chaque fois que je visite la patrie, je suis tout à fait étonné par leur ingéniosité et leur résilience; donc je ne permettrai pas ce qui vit à l'occident de réduire leurs souffrances à un simple cas de manque de faiblesse morale, car il est totalement injustifiée et outrageant. 

Il est très facile pour la plupart d'entre nous qui vivent à l'Occident avec le ventre plein et tous nos besoins en matière de santé pris en charge de parler de la haute moralité, mais avec tous nos discours moral nous comporterons exactement de la même façon si nous étions à leur place, car c’est tout simplement la nature humaine. Au lieu d’accuser les Africains de manque de fibre morale, puis-je suggérer à ceux qui pensent visiter l'Afrique d’emmener de l'argent supplémentaire avec eux pour distribuer à nos frères et sœurs qui le système économique occidental est en train de tuer lentement par la faim? En outre, si nous voulons parler des valeurs morales, il n y a d’autre peuple plus moralement honnêtes sur cette planète que le peuple africain. Les Africains n'ont jamais quitté leur continent pour aller abuser, attaquer, voler, asservir tout autre peuple ou d'effectuer ces horribles choses qui ont été faites contre nous. Nul n'a mieux réputation dans ce domaine que le peuple africain. En fait, ce sont nos valeurs morales qui ont besoin d'être sérieusement remise en question. Nous devons nous demander pourquoi nous avons accepté le même système économique contre laquelle nos ancêtres ont tant combattu. Pourquoi sommes-nous si content d'un tel système moralement répréhensible qui traite des êtres humains, de telle manière méprisables qu'ils sont contraints à voler, à se prostituer et même à vendre leurs organes dans certains pays pour survivre? 

La corruption en Afrique a été complètement gonflée à des fins stratégiques. Par exemple, M. Mobutu, qui est considéré comme l'un des pires contrevenants en termes de la corruption aurait déposé $ 35m dans les banques occidentales au cours de ses 32 ans de règne au Zaïre, qui vient à peine plus de $ 1m par an, ce qui dans l'économie d’un pays ne représente que poussières. Il y a 53 pays en Afrique, et même si chaque dirigeant africain prend un milliard de dollars chaque année pour lui et sa famille, de l'économie, ce n’est pas assez pour appauvrir son pays. Savez-v

ous combien de milliards les compagnies pétrolières occidentales et les sociétés qui transforment nos ressources prendre en Afrique chaque année? Savez-vous combien d'emplois et revenus l'Afrique a perdu à l'Occident pendant des siècles? Si nous comptons le nombre d'entreprises, d’emplois et des bénéfices que l'Afrique a perdu et continue de perdre chaque jour, ce ne se chiffreront pas en millions ou en milliards de dollars / euros par jour, mais en trillions. Pourtant, notre peuple perdrent leur temps sur le  1$M dérisoire que M. Mobutu a pris annuellement. Savez-vous combien de milliards de dollars ont laissé la région du Congo au cours de ces 32 dernières  années? Pourtant Mr.Mobutu, qui était supposé être le plus grand voleur en Afrique, et vient de la région la plus riche de la planète, le Congo, n'a pu épargner que 35$ m en 32 ans. Bill Gates a fait beaucoup plus que cela en moins de temps (plus de 100 $ en 1994 milliards chutés à 55 milliards dollars aujourd'hui) pourtant, il ne vient pas de la partie le plus riche de la planète. En bref, si l'on considère l'extraordinaire sommes d'argent qui ont quitté le Congo au cours des 32 dernières années, Les 35$m de dollars de Mobutu ne représente même pas un demi euro. Notre communauté doit tout simplement se réveiller et commence à être beaucoup plus sérieux que cela.

 
Les dirigeants africains sont également accusés de mettre leur argent dans les banques occidentales. Si nous acceptons que dans le système capitaliste tout le monde souhaite un retour maximum sur leurs investissements, où attendez vous que les dirigeants africains et  les riches en Afrique  mettent leur argent s'ils veulent recevoir des bénéfices maximum si ce n'est pas dans les banques occidentales, puisque a cause du racisme leur économie est plus dynamique et leurs marchés financiers peuvent générer beaucoup plus de richesse qu’en Afrique? Au lieu de vilipender les dirigeants africains, nous devrions se fixer notre attention sur un système qui encourage cette fuite de capitaux du continent. En fait, c'est exactement le but recherche par l'Occident, car cette capitaux que s’en va est nécessaire à l'Afrique, par conséquent les économies africains stagnent. Si nous ne nous ouvrons pas les yeux et exigeons des changements radicaux dans le  système économique actuel, mous ne pouvons pas mettre fin à cette fuite de capitaux en provenance d'Afrique. Une fois de plus, le génie du peuple africain est évident, car en dépit des nombreuses obstacles qui les ont été imposées, contre tout attente, certains pays africains ont connu récemment une croissance plus élevée que celle de l'occident, alors imaginer ce qui se passerait si les Africains sont traités équitablement. C’est exactement ce que l'Occident craint le plus. 
 

En outre, la corruption n'est pas propre à l'Afrique. Des études ont montré que la corruption se produit soit parmi les très riches ou très pauvres. Mettons les sentiments de côté pour l’instant. Dans le système capitaliste, "la corruption va de pair avec le pouvoir et l'argent" Les dirigeants de l'Occident sont beaucoup plus corrompus que les Africains, mais cela n'est pas appauvrit leurs populations pour autant. Enron, Elf, Whitewater, la liste de la corruption dans le monde occidental est plus longue que celle en Afrique, mais aucun de ces scandales énormes n’ont fait un trou dans l'économie de l'Occident. L’empoisonnement d'un dissident russe à Londres récemment avec le polonium, un agent radioactif, a survenue parce qu'il enquêtait sur la corruption en Russie, très répandue dans ce pays. Aussi, si l'on regarde les élites politiques françaises au cours de ces 20 dernières années, il serait difficile de trouver un homme politique sur la gauche ou la droite qui n'a pas été accusé de corruption. À l'heure actuelle, l'ancien président, Jacques Chirac, tente d'éviter d'être traduits en justice sur des accusations de corruption et on a même dit qu'il a un compte secret dans une banque au Japon. (Depuis que j'ai commencé à écrire, il a été officiellement mis en examen, cela à créer un précédent en France. La véritable raison bien sur est de tromper les français en les faisant croire que le nouveau président représente une véritable rupture avec le passé). Par conséquent, si ces pays n'ont pas été appauvri en raison de la corruption endémique dans leur structure politique, pourquoi l'Afrique? Le problème est beaucoup plus complexe que cela.

 

Je voudrais souligner cependant, que cela ne signifie pas que j’excuse la malhonnêteté mais j'estime que nous devons essayer de comprendre le contexte dans lequel la corruption a lieu en Afrique. Des leaders africains ne sont aucunement différents de leaders corrompus n'importe où sur la planète, mais on les a intentionnellement diffamés pour nous écarter de la cause réelle de la pauvreté africaine et le sous-développement. En conséquence, nous passons trop de temps à nous concentrer sur eux quand ils sont vraiment juste une partie très infime du problème, une distraction, plutôt que sur le vrai criminel, c'est-à-dire le système économique hiérarchisé par race qui pendant les 500 dernières années a intentionnellement exclu les Africains aux secteurs de l'économie qui produit de la richesse et qui est responsable de leur pauvreté chronique, leur sous-développement et leur souffrance et c'est là où les Africains devraient porter tout leur attention.

  
Cependant ce que nous devons faire, c'est de mettre beaucoup plus de pression sur les dirigeants africains afin de les contraindre à mettre fin à un système où les ressources de l'Afrique quittent le continent pour d'autres climats, car il est de leur devoir de veiller à ce que ces ressources soient utilisées au profit des populations africaines avant tout le monde. Ils devraient lutter pour que les Africains transforment et distribuent leurs produits vers le reste du monde. La France produit du vin et le fromage, et c'est les français qui les distribuent au reste du monde, alors pourquoi l'Afrique du Sud doit continuer à envoyer ses diamants bruts vers l'Europe pour être transforme en bijoux, et ensuite les racheter de l'Europe comme produit manufacturé à un prix beaucoup plus élevé? Voila les aberrations qui les dirigeants africains doivent se battre pour mettre un terme, c'est plus que toute autre chose ce qu'ils devraient être tenues pour responsables. Nous devons également demander à nos dirigeants pourquoi le système esclavagiste sous lequel nos ancêtres ont travaillé, continue à fonctionner exactement de la même manière aujourd'hui. Au lieu de cela, il n y a qu’un grand silence de notre communauté qui continuent à fixer leur attention sur les quelques millions de dollars que les dirigeants africains ont déposé dans les banques étrangères. Ils n'ont pas encore compris que si les Africains recevraient des trillions de revenu qui sont du a eux, c’est les africains qui auraient le niveau de vie le plus élevé sur la planète aujourd'hui. Mais c'était la même faille qui a finalement conduit à la chute de la civilisation africaine. C'était l’incapacité de nos ancêtres à discerner correctement lorsque surgit le danger, ce qui était d’un importance capitale et donc valait dépenser leur temps, et ce qui n’y était pasr, pourquoi le peuple africain se retrouvent dans la situation dont ils sont aujourd'hui et notre obsession sur le soi disant corruption des dirigeants africains prouve que nous n'avons toujours pas corrigé ce faille tragique.

 
Afrique et Europe, différentes façons de penser

   D’où viennent cette nature criminelle et psychopathe des capitalistes occidentaux? De nouveau nous devons revenir au passé pour trouver la réponse. Afrique, contrairement à l'Europe, a été doté d'abondantes richesses. Elle a des richesses minérales, des forêts, de la faune, etcetera. En d'autres termes, l'Afrique a une abondance de tout ce qui peut répondre à tous les besoins de son peuple, et même aux besoins des autres. Dans l’économie, l'Afrique a ce que l'on appelle un avantage absolu sur les autres continents. Cette abondance de richesse a créé un certain état d'esprit chez le peuple africain. Ils sont de nature généreux et accueillant, parce qu'ils n'ont pas eu à lutter pour leur survie. C'est pourquoi un petit pays d'Afrique comme le Nigeria, avec plus de 300 groupes linguistiques différents puissent vivre en paix et en harmonie pendant des millénaires, sans exterminer les uns les autres. (Depuis que les Nigérians sont devenus des chrétiens et des musulmans, ils s’entretuent tout le temps.)

A cause de ses richesses, l'Afrique a dû se défendre d'autres groupes qui envient sa position. Europe, l'un des assaillants d'Afrique, n'a pas été doté d'abondantes richesses. L'Europe est froid, rude, avec un environnement hostile. En fait, les Européens décrivent leur continent comme "neuf mois d'hiver, trois mois d'enfer". Cette déclaration résume la raison pour laquelle l'histoire de l'Europe a été si sanglant, car en hiver quand il n'y avait que la neige sur le terrain et il n'y avait pas de nourriture, ils ont dû tuer ou de voler les uns des autres pour survivre. Ils ont donc développé une mentalité très hostile et agressive que le professeur Cheik Anta Diop appelle la  « mentalité du berceau du Nord ». En revanche, les Africains ont une «  mentalité du berceau du sud ». 


La citation d’Ernest Renan est très puissante car il confirme la théorie de Pr. Diop. Renan décrit l'essence même de ces deux peuples avec des mentalités totalement différents qui tragiquement se sont rencontré mais ne peuvent jamais s'unir. Renan dit que les Africains sont les "travailleurs de la terre." La terre est ce qui donne la vie. Sans la terre, nous ne serions pas en mesure de produire de la nourriture et nous mourront tous. Alors les africains sont des créateurs de vie et c’est la raison qu’ils n'aiment pas  détruire intentionnellement, ce qui rend les guerres destructrives en Afrique aujourd'hui d'autant plus tragique. De l’autre côté, les Européens sont la "race des soldats et dirigeants". Le premier travail d'un soldat est de tuer et de détruire, donc les Européens sont les destructeurs de la vie, et c'est la raison pour laquelle ils ne sentent aucun remords pour exterminer les autres races ou  détruire de l'environnement. Voila donc deux peuples, un qui représente la vie, l’autre la mort. Il est absolument essentiel que le peuple africain comprenne ces grandes différences si nous voulons mettre un terme à notre abus. 

Lorsqu'il y a un tueur en série qui rode dans la communauté, le détective ordinaire ne sera pas en mesure de l'attraper à moins qu'il demande l'aide d'un profileur. Les profilers étudient en détail tout sur le psychopathe jusqu'à ce qu'ils puissent prédire ce qu'il mange, son cadre social, ce qu'il aime, etcetera. Ils peuvent même prévoir son prochain coup et c'est alors que la police peut mettre un piège et mettre un terme à sa folie meurtrière. Les Africains auront à devenir comme des profileurs. Dans le monde entièr notre peuple doit commencer à regarder avec un loupe le système économique de la même façon que nos historiens ont fait avec l'histoire de l'Afrique qui a mis fin à de nombreux mythes que les européens avaient fabriqué. Cela aidera à notre peuple non seulement de comprendre l’origine de leur pauvreté et leur sous-développement, mais elle contribuera à accélérer notre libération de la domination européenne. Beaucoup plus d'Africains, en particulier les jeunes, doivent également commencer à étudier sérieusement la nature des abus, afin de comprendre parfaitement le comportement psychopathe à la fois de l'agresseur et de la victime, afin qu'ils puissent aider notre peuple, les victimes, à reconnaître d'une part ce qui représente vraiment l’abus, c'est-à-dire la violence pur, et d'autre part, les aider à élaborer des stratégies pour neutraliser leurs agresseurs tout en restant à l'ecart de leur portée, la tâche la plus difficile à accomplir, selon les personnes qui travaillent avec les victimes de violence. Ceux qui travaillent avec des femmes battues par exemple, nous disent que le plus grand problème auxquels ils sont confrontés est de convaincre la femme de quitter son mari violent et que la relation se termine souvent dans la tragédie, avec la mort de la femme et le mari accusé d'homicide involontaire. (Suite de l’article) http://horte.over-blog.fr/article-30892193.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article