Les USA financent de jeunes Vénézuéliens pour dire du mal de Chavez

Publié le par hort

 http://www.michelcollon.info

Les USA financent de jeunes Vénézuéliens pour dire du mal de Chavez

Eva Golinger
9/09/09

Au moyen d’une campagne internationale contre le Président Chavez, menée par l’extrême droite depuis la Colombie et avec l’appui de Washington, le Département d’Etat a organisé et financé un voyage de huit jeunes politiciens vénézuéliens aux Etats-Unis pour dénoncer le gouvernement vénézuélien et resserrer les liens entre les jeunes républicains de ce pays et la droite vénézuélienne.

 

Les huit jeunes Vénézuéliens ont été sélectionnés par le Département d’Etat en tant que participants au programme « La Démocratie pour les jeunes leaders politiques », un projet de programme d’échange « Leaders Visitants Internationaux- Venezuela », lequel est utilisé par le gouvernement de Washington pour recruter et former des acteurs politiques qui plus tard vont promouvoir l’agenda usaméricain au Venezuela.

 

Cette visite aux Etats-Unis, durant laquelle les jeunes vénézuéliens étaient accompagnés par les représentants du Département d’Etat, a duré trois semaines, du 17 août au 4 septembre ; ils ont visité différentes villes du pays pour tenir des réunions avec des groupes et institutions politiques, en plus des moyens de communication et des agences de Washington. Le programme Leaders Visitants Internationaux du Département d’Etat a été créé comme faisant partie d’une initiative de propagande de Washington, avec pour objectif de recruter des portes-paroles et des acteurs politiques internationaux disposés à promouvoir l’agence « impériale ». Durant ce programme, les participants ont assisté à des ateliers de formation tenus par des représentants politiques des USA sur les thèmes de la démocratie représentative, la liberté de la presse (selon les USA), et le renforcement des partis politiques et le leadership, entre autres sujets.

 

Cependant ce voyage en particulier se déroule au moment où la droite internationale unie à Washington mène une campagne malpropre contre le gouvernement vénézuélien, et en particulier contre la figure du Président Chavez. Dans ce contexte, les jeunes vénézuéliens, payés et accompagnés par le Département d’Etat durant leur visite, ont fait des déclarations à la presse étasunienne, pour attaquer, dénoncer et tenter de discréditer le Président Chavez et les politiques du gouvernement vénézuélien. Un des étudiants vénézuéliens, Gabriel Alejandro Gallo Garrido, Directeur et Coordinateur du Parlement National Etudiant du District Capitale, a déclaré à la presse des USA que « Nous (au Venezuela) ne savons pas comment fonctionne une démocratie… Le modèle socialiste du Président Hugo Chavez est une plaisanterie, et lui-même (Chavez) ment quand il dit qu’il garantit les soins médicaux et la santé pour tous les citoyens… Les médecins cubains ne sont pas des spécialistes et ne font que du travail de prévention. »

 

De même, José Ignacio Cayetaño Güedez Yépez, jeune Vice-président du parti « Un Nuevo Tiempo » (Un Temps Nouveau, ndt) dans l’Etat de Lara, a déclaré à la presse étasunienne que « les Etats-Unis ont le meilleur modèle de démocratie au monde… A tout le moins, ils ont un système… Au Venezuela, pour quelqu’un qui comme moi s’oppose à Chavez, il n’y a rien… »

 

La visite des jeunes Vénézuéliens appuyés par le Département d’Etat se déroule justement au moment où l’opposition vénézuélienne essaie à nouveau de déstabiliser le pays avec l’intention d’attirer l’attention internationale. Ils ont mené plusieurs manifestations violentes contre la Loi Organique de l’Education récemment approuvée, et une marche avec pour thème « MARRE DE CHAVEZ », qui a cherché à inciter à la haine, la violence, la déstabilisation et le magnicide (meurtre, ndt) du Président Chavez.

 

Il est très préoccupant que le Département d’Etat finance ouvertement à un tel niveau des jeunes de l’opposition vénézuélienne pour aller aux Etats-Unis pour y parler de façon négative de leur pays et de son président. De fait, c’est un acte qui fait de ces huit jeunes gens des agents de Washington, qui réalisent une campagne de déstabilisation contre le gouvernement vénézuélien, financée par le Département d’Etat. De même, les jeunes vénézuéliens ont fait la promotion de la marche « MARRE DE CHAVEZ » depuis les Etats-Unis durant leur visite. Ce lien confirme sans aucun doute que Washington est actuellement derrière cette campagne internationale pour diaboliser le Président Chavez et promouvoir la haine, la violence et le magnicide à son encontre. De plus, cela confirme que le Département d’Etat continue à financer activement le mouvement étudiant de l’opposition au Venezuela et le parti « Un Nuevo Tiempo ». Ces deux organisations sont les principales promotrices de la déstabilisation dans le pays.

 

Les huit jeunes Vénézuéliens financés par le Département d’Etat à cette occasion comptent Zaimar Yulieth Castillo Carvajal, Secrétaire des Affaires Inter-Institutionnelles de la Fédération des Etudiants de droit du Venezuela (FEDEVE); Gabriel Alejandro Gallo Garrido, Directeur et Coordinateur du Parlement National Etudiant pour le District Capitale; José Ignacio Cayetano Guedez Yépez, Vice-président de « Un Nuevo Tiempo » dans l’ Etat de Lara; Angel de Jesús Paredes Monsalve, Membre du Conseil des Etudiants de Sciences Politiques, Université des Andes; Victor Martin Pérez Moreno, Leader Fondateur et Coordinateur du Mouvement Etudiant à l’Université d’Orient; Anais de los Ángeles Plaza Izquierdo, Coordinatrice de l’Organisation du Mouvement Etudiant National, « Un Nuevo Tiempo »; Danny Alejandro Ramirez Contrera, Assesseur, Programme Spécial de Securité, San Cristóbal, Etat de Táchira; et Aimara Tibisay Rivas Palacios, Assistante Présidente de la Fédération des Centres Etudiants Universitaires de l’Université des Andes, Mérida.

 

Traduction : Jean-Louis Seillier pour Investigaction.

Source : Rebelion.org

Publié dans geostrategy

Commenter cet article