L'asie crée un fond commun de 80 milliards de dollars

Publié le par hort

L’Asie se prépare pour les prochaines crises. Quels mesures les pays africains ont ils pris pour se protéger ?Hort

http://www.rfi.fr/actufr/articles/106/article_73904.asp

 Création d'un fonds commun de 80 milliards de dollars

24/10/2008

 

Avant l’ouverture aujourd’hui du sommet de l’Asem, à Pékin, qui va réunir les représentants de l’Union européenne et les dirigeants de 16 pays d’Asie, les dirigeants sud-coréen, chinois, japonais et les 10 membres de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean) ont annoncé la création d’un nouveau fonds de 80 milliards de dollars, pour faire face à d’éventuelles défaillances provoquées par la crise financière.

 

A l’occasion d’un petit déjeuner qui a réuni les dirigeants des pays de l’Asean ( l’Association des nations d’Asie du sud-est), ainsi que la Chine, le Japon, et la Corée du Sud, tous ces pays ont annoncé la création d’un fonds de devises commun, doté de 80 milliards de dollars. Il sera financé principalement par les trois poids lourds de l’Asie de l’est, qui financeront à eux seuls 80 % de l’opération.  Cette réserve financière devrait être créée avant la fin de l’année, et augmentée par la suite. Elle est bien sûr destinée à venir aux secours des pays membres en cas de défaillance de l’un d’entre eux.

 

Défaillance

 

L’Asie manifeste ainsi sa volonté de prendre son destin en main, avec également la création d’une organisation de surveillance des économies de la zone Asie, une sorte de FMI régional. Dans son communiqué officiel, la Corée du Sud, qui présidait cette réunion, a insisté sur l’importance de renforcer des coopérations entre les pays de la région.

 

Une initiative qui pourrait trouver son utilité très rapidement. La crise financière qui s’est rapidement étendue à l’ensemble de la zone Asie a déjà fait des dégâts. On parle beaucoup depuis quelques jours de la défaillance d’un important fonds d’investissement public hongkongais, le groupe Citic Pacific, qui vient de perdre les deux tiers de sa valeur en moins de 48 heures après avoir perdu plusieurs milliards de dollars sur des transactions sur les monnaies.

 

Des défaillances qui risquent de se multiplier en Asie. La réunion de l’Asem, qui s’ouvre ce matin à Pékin, aura justement pour but d’envisager les réponses à apporter à cette crise financières.

Publié dans world

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article