Vous voulez que vos agresseurs soient rapidement interpellés? Portez une kippa.

Publié le par hort

Faut il les rappeller l’histoire du petit garcon qui cria au loup. Quand le loup apparaît pour de vrai et le garçon avait vraiment besoin de ses collegues, ils ne venaient pas à son secours.  Il leur avait trop menti en les alarmant si souvent pour rien. Quand enfin il disait la vérité, plus personne n'avait confiance en ce que disait le petit menteur. Hort

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkkEyAplZZFxwrxNNV.shtml

Vous voulez que vos agresseurs soient rapidement interpellés? Portez une kippa!

 

Comment une "baston" a été présentée comme une agression antisémite."La communication politique mise en cause" titre benoîtement Le Monde du 17 septembre, égal à lui-même en matière de désinformation.

Le monde politique et le milieu associatif ont-ils manqué de prudence dans l'affaire de l'agression de trois juifs dans le 19e arrondissement ? L'enquête policière a montré que l'agression de trois jeunes juifs, légèrement blessés samedi 6 septembre, ne revêtait pas de caractère antisémite.

Or, dès l'annonce de l'agression, dans la nuit de samedi à dimanche, les responsables politiques ont voulu réagir très rapidement. Le premier a été Bertrand Delanoë (pédéraste honoraire). Dès le dimanche matin, le maire "socialiste" de Paris a envoyé un communiqué dénonçant "l'agression à caractère manifestement antisémite" et évoquant des "actes inqualifiables". La ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie (partouzeuse honoraire), a réagi dans la foulée, condamnant "avec la plus grande fermeté les violences antisémites perpétrées à l'encontre de trois jeunes qui se rendaient à une synagogue".

Les premières déclarations de la police étaient pourtant extrêmement prudentes : "Pour le moment, le caractère antisémite de cette agression n'a pas été établi, car, selon les témoignages unanimes des trois garçons, aucune injure ni propos antisémites n'ont été prononcés", explique la PJ à l'AFP le dimanche matin. La communication évolue dans l'après-midi - après que Mme Alliot-Marie a repris l'hypothèse antisémite. Lors d'une conférence de presse, Christian Lambert, le directeur de cabinet du préfet de police, déclare qu'"il y a de grandes chances" que l'agression présente un caractère antisémite. Il dit alors s'appuyer sur le fait que les trois victimes portaient des kippas.

La pression politique et médiatique (comprendre l'influence exhorbitante du lobby juif sur les institutions de la république et dans les grands media) conduit les policiers à mobiliser des moyens importants. En dix jours, ils vont ainsi rédiger 700 pages de procès-verbaux.

Les certitudes des associations juives. Tout en reconnaissant "faire confiance à la police", Raphaël Haddad, le président de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui avait contribué à médiatiser l'agression du 6 septembre, estime qu'"il ne faut pas se précipiter pour ôter tout caractère antisémite à cette affaire".

Pour le grand ami et inspirateur de Sarkozy, Richard Prasquier, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui s'était déclaré "certain" du caractère antisémite de l'agression, cette dimension demeure. "Le fait même que cette agression vise des jeunes portant une kippa en fait un acte antisémite. Cela participe d'un climat général qui laisse entendre "on peut s'en prendre aux feujs (juifs en verlan), c'est normal"". Qu'il y ait un jeune de confession juive parmi les agresseurs ne change rien à cette affaire, selon lui.

Tous les "souchiens" parisiens, français catholiques ou français musulmans qui se font, ou risquent de se faire agresser savent désormais que pour obtenir la sollicitude des media et des plus hautes autorités de l'Etat, pour obtenir une célérité remarquable de la police dans la recherche de leurs agresseurs, il leur faut porter une kippa, signe infaillible de reconnaissance pour les forces de l'ordre encore appelé parfois "républicain". Songez-y, 700 pages de procès-verbaux rédigées pour quelques égratignures alors que vous, sans kippa salvatrice....

Donc, rejoignons les "élus" et les "intouchables", sortons couvert du talisman!

 

Publié dans War-Racism

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article