Dmitri Medvedev condamne le révisionnisme historique

Publié le par hort

L'occident qui a construit :

1) toute son imposture civilisationnelle sur 'la négation de l'enfant, la femme et l'homme noir'
2) tout son développement en conduisant sa politique barbare d'exploitation esclavagiste fondée sur l'idéologie suprématiste blanche est arrivé au terme de sa période de domination économique, politique, militaire, culturelle et spirituelle sur le monde !

Cette'blanchitude' toujours à l'oeuvre au 21e siècle mais dont le temps est à présent compté avec les bouleversements géo-stratégiques qu'implique l'émergence de pays comme la Chine, l'Inde, le Vénézuéla, l'Iran ainsi  que celle d'un continent majeur comme l'Afrique trop vite enterré ! 
 Joss Rovélas


 
  http://fr.rian.ru/russia/20080715/114020345.html

Dmitri Medvedev condamne le révisionnisme historique

 

 

15/ 07/ 2008

 

 

 

 

 

MOSCOU, 15 juillet - RIA Novosti. Le président Dmitri Medvedev a mis en garde les politiques du monde entier contre la révision de l'Histoire et l'attribution au nazisme d'un rôle libérateur, lors d'une réunion des ambassadeurs russes à l'étranger mardi à Moscou. La Russie ne tolérera jamais la 'glorification officielle dans certains pays de la prétendue mission civilisatrice et libératrice des nazis et de leurs acolytes', a-t-il indiqué.  'Cela revient à jouer avec le feu (...), il faut s'en rendre compte et respecter l'Histoire au lieu de l'interpréter de mauvaise foi', a souligné le chef de l'Etat russe.


Autre fait significatif, les Etats où cette altération de l'Histoire devient le noyau, ou peu s'en faut, de leur politique intérieure et extérieure, sont en fait des partisans farouches des actions illicites. 'Une tendance extrêmement dangereuse s'est manifestée ces derniers temps lorsque des politiques, au lieu de se consacrer à leur mission directe, à savoir harmoniser les relations internationales (...), préfèrent, évinçant les chercheurs, altérer l'Histoire comme bon leur semble, pour satisfaire leurs propres objectifs égoïstes', a indiqué le président russe devant les ambassadeurs.


'Je suis convaincu que l'étape cruciale du développement mondial exige des approches philosophiques. Nous devons nous adresser régulièrement à l'Histoire, sinon nous assisterons à la répétition des scénarios les plus néfastes, et en tirer des leçons, au lieu de la réviser selon la conjoncture politique', a estimé M. Medvedev. A titre d'exemple, le président a cité l'appui accordé par certains pays au 'précédent du Kosovo'.


'Ces mêmes Etats se distinguent par une tendance nationaliste dans leur politique, en opprimant les minorités ethniques et en portant atteinte aux droits de la population non autochtone', a poursuivi le chef de l'Etat.

 
From: melusine@nerim.net

Histoire : remonter aux causes premières.

Oui, mais à commencer par le commencement : la falsification historique sur le berceau de l'humanité l'Afrique, envahie, désarticulée et dont les fils et filles ont été déportés durant plusieurs siècles sur les divers autres continents par l'occident chrétien !


Contre le révisionnisme (falsification)  historique, il y a du TRAVAIL.
A commencer par la rectification des livres et programmes scolaires français (Education Nationale) !!!!!!!!! pour cesser de tromper les élèves (et leurs professeurs)et, bien sûr, les discours et programmes médiatiques



Publié dans world

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article