Le Klu Klax klan s'implante tranquillement en Europe

Publié le par hort

Dimanche 03 Juin 2007


En perte de vitesse aux USA, il semble que l'organisation sectaire et raciste soit sur le point de réussir son "implantation" en Europe. En quelque sorte, c'est un retour à l'envoyeur, sachant que les populations blanches des Etats-Unis sont pour la plupart issues du vieux continent. La nature reprendrait donc ses droits, en permettant un pèlerinage aux sources de l'idéologie suprématiste blanche. On ne compte plus les agressions racistes commises sur les "étrangers" en Russie, parmi les victimes l'on dénombre même les originaires des anciens satellites de l'empire soviétique, et dans les pays d'Europe de l'Est, notamment la Pologne, la République Tchèque , les pays baltes, sans oublier l'ancienne Allemagne de l'Est, désormais réunifiée depuis la chute du mur de Berlin.
L'autre partie de l'Europe n'est pas en reste. On remarque également une recrudescence de violences racistes et la libération de la parole xénophobe, ce qui a bien profité au candidat de l'UMP. Tout ça est bien inquiétant dans la mesure où le passage de la parole raciste à l'agression physique s'en trouve facilité. Pour s'en convaincre, il suffit de voir les deux récents meurtres de deux jeunes Africains faisant leurs études en France. Le premier, Ibrahima Sylla, jeune étudiant Guinée, dont le corps a été retrouvé brûlé, mutilé et lacéré, comme si les agresseurs voulaient dissuader d'autres Basanés de s'établir à Marseille.
Le second, une étudiante d’origine rwandaise habitant à Lyon, retrouvée ensanglantée, blessée par un ou plusieurs coups de couteau dans les toilettes d’un TGV en gare de Cornavin. Comme dans le meurtre d’Ibrahima Sylla, les enquêteurs ne veulent toujours pas se rendre à l’évidence en admettant que les mobiles sont d’ordre racistes. Que redoutent-ils ? Faut-il en déduire une complicité passive avec les criminels ? C’est d’autant plus grave que des supputations sordides ont été émises au départ, faisant douter de la moralité de la victime, comme lors de la découverte du corps du jeune Guinéen. Pour un peu, l’on en viendrait à accuser les victimes d’avoir été imprudentes en étant au mauvais moment et mauvais endroit. Inadmissible !
Enfin, il semble aussi que pour ces deux meurtres, les enquêteurs ne se pressent pas non plus, ce qui contraste avec leur célérité quand il faut désigner les responsabilités dans les affaires du genre  du "Gang des barbares". Comme quoi…….., c’est l’éternel deux poids, deus mesures devant la souffrance des Hommes.
 

 
publié par alert2neg dans: Socie 

Publié dans weekly events

Commenter cet article